Le process de production du bois multiplis | étape 3 | Le moulage

blank

Le moulage

L’opération de moulage s’effectue en appliquant une pression d’environ 10kg/m2 sur les plis de placage encollés à l’aide de presses hydrauliques.

La chaleur, qui doit permettre la polymérisation, accélère le processus avec l’aide du durcisseur, qui peut être plus ou moins rapide en fonction du besoin.

L’obtention du « brut de presse »

La chaleur peut-être apportée par une circulation de vapeur à basse pression, ou une circulation d’eau chaude contrôlée en température dans les moules eux-mêmes. L’eau peut également circuler dans des plateaux dits « chauffants » ; dans ce cas les moules doivent être conducteurs.

En principe, les moules sont réalisés en aluminium ou en résine epoxy chargée de farine d’aluminium.

La chaleur se diffuse par contact avec le plateau chauffant, ce qui permet de rediffuser les calories aux plateaux de contreplaqués, permettant ainsi la polymérisation de la colle et la réalisation d’une coque de bois contreplaqué. Ce contreplaqué est appelé à ce stade « brut de presse ».

Une autre méthode consiste à utiliser un poste haute fréquence, qui va créer un échauffement très rapide à travers l’épaisseur du contreplaqué.

Cet échauffement est obtenu par « excitation » des molécules d’eau contenues dans l’humidité résiduelle du placage et de la colle qui est en phase aqueuse.

L’avantage de cette méthode réside dans le gain de temps de cycle, grâce à la rapidité de polymérisation. Elle permet également l’utilisation de moules en bois, qui doivent être replaqués par une électrode aluminium conduisant le courant HF.

Le bois moulé multiplis « brut de presse » est prêt pour les opérations suivantes…

blank
blank
blank
blank
blank
Eléments graphiques du logo de l'entreprise Martin évoquant le bois multiplis.

Contactez-nous

Pin It on Pinterest

Share This